La Première Guerre mondiale (IV)

Publié le par profHG

IV. Une guerre totale

      a) La propagande. Le "bourrage de crâne" dans la presse

Leur artillerie lourde est comme eux, elle n’est que bluff. Leurs projectiles ont très peu d’efficacité et tous les éclats vous font simplement des bleus.   Le Matin, “ Lettre du front ”, 15 septembre 1914.

 

Le Cosaque peut facilement transpercer plusieurs Hongrois à la file, autant que le bois de la lance peut en contenir, puis il jette toute la brochette ainsi enfilée.    Le Matin, 5 octobre 1914.

 

Nos troupes se rient de la mitrailleuse. On n’y fait plus attention.    Petit Parisien, 11 octobre 1914.

 

Notre héros a avoué qu’il avait eu plus peur en passant son bachot que lorsqu’il s’élança à la conquête du Vieil -Armand  [ lieu de combats très violents dans le sud de l’Alsace ].   Petit Journal, 11 juillet 1915.


b) La propagande par les affiches

 

FRANCE (emprunt d'Etat)

 

 

 

 

 

GRANDE-BRETAGNE (s'engager dans l'armée)

 

 


 

 

ALLEMAGNE (emprunt d'Etat)

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article